Contre la voltige, l’association hausse le ton

Forte de 200 adhérents, elle milite contre le survol des communes des alentours de la forêt de Vezins.


Nous reproduisons ici, avec l’aimable autorisation de l’auteur, l’intégralité de l’article paru le 2 septembre, dans Ouest France.


La polémique

 » La zone géographique de nos adhérents s’élargit avec des habitants excédés d’entendre l’avion de voltige et inquiets pour l’avenir. »

Forte de plus de 200 adhérents enregistrés avant fin août, l’association Apec-FV (Association pour la Protection de l’Environnement des Communes de la Forêt de Vezins), qui se bat contre les nouveaux axes de voltige au-dessus de Chanteloup et Yzeray, monte au créneau.

Son premier objectif  est atteint avec l’obtention de deux sièges avec droit de parole et de vote, à la Commission Consultative de l’Environnement (CCE) de l’aérodrome de Cholet. L’association a nommé ses deux représentants titulaires, ainsi que deux suppléants.

Les nouveaux axes de voltige sur Yzernay et sur Chanteloup ont été décidés sans consultation préalable des élus. Par ses démarches auprès des autorités, l’association a obtenu qu’ Yzernay et Chanteloup aient chacune un représentant au titre des collectivités territoriales.

« Nous avons obtenu une première victoire mais le combat continue et s’intensifie, affirme le président Thierry de Fougeroux. Avec l’appui des nombreux témoignages que nous recevons, via les réseaux sociaux et le blog (apecfv.com), nous sommes décidés à aller jusqu’au bout ».

La prochaine réunion de la CCE est programmée lundi 28 septembre, à la sous-préfecture de Cholet, pour établir « un retour d’expérience ». Les représentants de l’Apec-FV auront la mission d’y défendre les attentes de ses adhérents, à savoir  » le refus total de la pérennisation des axes aériens de voltige sur les communes de Chanteloup et Yzernay ».

L’association propose de suivre l’évolution de la situation sur le blog apecfv.com, régulièrement mis à jour, et sur les comptes Twitter et Facebook.

Renseignements et adhésion à partir du blog ou en direct auprès du président ou des membres du bureau.

Publicités